Les intermunicipalités 2014 sur Marennes-Oléron

Les jeunes Québécois sont arrivés

Marie Noëlle Charlebois et Vincent Bernier sont arrivés de l'Ile d'Orléans pour travailler cet été sur le Pays Marennes-Oléron dans le cadre des Intermunicipalités.

Marie-Noëlle Charlebois
Marie-Noëlle Charlebois a 19 ans et habite à Sainte-Famille, sur l'île d'Orléans. Elle vient de terminer ses études secondaires dans un CEGEP de Québec, en Sciences Humaines. Elle envisage d'entamer des études de Droit à la rentrée. Elle a déjà fait un échange de ce type  au Mexique, et a souhaité renouveler l'expérience en France.

Elle va travailler pendant deux mois à l'Office du Tourisme de Marennes.

Vincent Bernier






Vincent Bernier a 18 ans et habite lui aussi à Sainte-Famille. Il poursuit ses études dans un CEGEP de Québec, en Sciences.

Il a beaucoup vécu à l'étranger, en Australie entre autres, du fait de la profession de sa mère.

Il s'occupera du mini-golf du camping du Château d'Oléron durant les deux mois d'été.



Conférence de presse et rencontre avec les représentants du Pays Marennes-Oléron et de la Municipalité de Marennes

La rencontre des quatre jeunes sélectionnés concrétise l'esprit des intermunicipalités. Ils ont pu faire connaissance et échanger "entre jeunes" sur les transports, les plages et les loisirs de part et d'autre.

Cette sympathique table ronde organisée par Zabbaou Liman, chargée de mission autour de la Francophonie à la Mairie de Marennes, réunissait des représentants de la Muncipalité de Marennes (Mickaël Vallet, Maire, et Catherine Bergeon, Adjointe à la Communication, aux Relations Extérieures, à la Francopholie et à la Vie Locale), du Pays Marennes-Oléron (Mickaël Vallet, Président, et Micheline Humbert, Vice-Présidente), deux représentants de Pays Rochelais Québec (Alain Curull, qui s'occupera désormais des Intermunicipalités sur Marennes-Oléron, et Florence Nalin, chargée du site Internet) et deux journalistes (Arnaud Develde, de Demoiselle FM, et une journaliste du Littoral).

Mickaël Vallet, envisage d'aller dans l'été sur l'île d'Orléans et a déjà des projets pour les années à venir. Marennes est jumelée avec Caraquet, ville Acadienne du Nouveau-Brunswick, et un échange d'élèves-journalistes pourrait se faire avec Demoiselle-FM et la radio locale de Caraquet.

Les journées de la Francophonie se préparent pour novembre, et nul doute que nos deux jeunes Charentais y participeront et auront beaucoup de choses à raconter à leur retour du Québec.

Première interview pour ces quatre étudiants; première radio. Certains sont un peu inquiets, d'autres moins. L'aventure commence pour eux, et nous prendrons des nouvelles durant d'été.

Des nouvelles sur la page Facebook de Québec-France

bouton retour